Soumah de GDE s’oppose au CNRD: ’’il ne revient pas au CNT de fixer la durée de la transition « 

Depuis le 5 septembre dernier, le CNRD garde encore le flou sur la durée de la transition. Pour le Colonel-président, Mamadi Doumbouya, il revient aux forces vives de la nation qui siégeront au CNT d’en décider. Une chose qui ne convient pas au président du parti Guinée pour la Démocratie et l’Équilibre (GDE).

Dans un entretien qu’il a accordé vendredi à la rédaction d’avenirguinee.net, Aboubacar Soumah a fait savoir que cette démarche du président de la transition n’est pas rassurante. Car, selon lui, il lui revient de déterminer la durée de la transition.

« Nous avons dit qu’il ne revient pas au CNT de fixer la durée de la transition. qu’il ne revient pas au CNT de fixer la durée de la transition. Il revient exclusivement à M. Mamadi Doumbouya et le CNRD de fixer la durée de la transition », a-t-il martelé.

Poursuivant, il a souligné que la composition actuelle du Conseil National de la Transition ne « rassure » pas. Au-delà des 15 places réservées à la classe politique, Aboubacar Soumah souligne que les 81 places ne représenteront pas toutes les composantes de la nation.

« Le CNT dans sa composition actuelle ne nous rassure pas parce que la transition est éminemment politique. Sur les 81 membres du CNT, les politiques n’ont que 15 places. Ça ne représente même pas une minorité bloquante et qu’il y a une société civile qui a un peu près de 2/3 des membres, nous pensons que c’est un CNT piégé…Ce CNT ne représentera pas la communauté nationale comme on veut le faire croire aux gens. Dire que les 81 membres c’est toute les composantes de la nation, ce n’est pas vrai ».

Et d’ajouter : « Il faut que le CNRD, à travers son président, nous dise quelle est la durée qu’ils veulent faire en Guinée. Une période transitoire a pour rôle essentiel d’organiser les élections pour que le pouvoir constitutionnellement légal soit installé. Ce n’est pas pour développer, ni pour faire les routes, ni pour faire les écoles, ni les hôpitaux, c’est juste organisé les élections », a conclu Aboubacar Soumah, président du parti GDE.

Abdoul Karim Touré et Ibrahima Sory Camara pour avenirguinee.net

Comments are closed.