Tounkara descend en flammes Soumah du SLECG ‘’ Je ne réponds pas un déréglé-mental. Il veut me salir…’’

0 1 138

Le syndicaliste Oumar Tounkara qui se réclame toujours du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) vient de rejeter en bloc les accusations portées contre lui par son camarade Aboubacar Soumah, qui a annoncé au cours d’une intervention dans une radio de la place, que Tounkara a reçu 150 millions de francs guinéens pour casser la grève déclenchée par leur mouvement syndical au sein du système éducatif guinéen.

Joint par avenirguinee, le célèbre philosophe a versé sa colère en ces termes : « Moi ? vous savez, c’est faux. Il a une intention qui est de me salir. Parce que je n’ai pas partagé son approche syndicale. Il fait le syndicalisme atypique, il confond syndicalisme et Politique. Et, très tôt, j’ai compris sa position, je lui ai dit de faire un syndicalisme intelligent et franc, il n’a pas voulu. Et, c’est pour cela il dit que j’ai reçu de l’argent de la part du Premier ministre. Moi, il y a plus d’une année, je ne me vois pas avec le PM. Je n’ai jamais reçu rien de lui pour faire quoi que ce soit », a-t-il indiqué.

Sur la question de savoir s’il va porter plainte contre son ancien collaborateur, Tounkara répond : « Je ne peux pas porter plainte contre lui, parce que pour moi c’est un fou. Donc, je ne peux pas gaspiller mon énergie pour un déréglé-mental. On m’a dit de porter plainte contre lui mais, j’ai dit que je ne vais rien faire parce que c’est un déréglé-mental. Je lui laisse dans sa position syndicale. Je ne réponds pas un déréglé-mental », lâche le syndicaliste.

Ibrahima Sory Camara pour avenirguinee.net   

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.