Traités comme des ennemis, les avocats camerounais en grève !  

0 90

Les tribunaux camerounais sont vides car les avocats ont abandonné leurs robes et leurs perruques pour montrer aux autorités publiques qu’ils sont en colère d’être traités comme des ennemis.

La grève qui a débuté lundi durera cinq jours, du 30 novembre au 4 décembre.

Depuis 2016, au début de la crise anglophone, les avocats ont protesté contre la détérioration du système éducatif de la région qu’ils qualifient de « crèche de droit commun », mais le gouvernement a répondu avec brutalité, arrêtant et emprisonnant des avocats.

Depuis, la répression contre les avocats a continué et en 2019, les robes noires ont fait une grève de cinq jours pour protester contre la brutalité physique.

La grève actuelle suspend la comparution des avocats à la Cour suprême, aux tribunaux pénaux spéciaux et aux tribunaux traitant des questions électorales comme le Conseil constitutionnel.

Le Conseil de l’Ordre des avocats, sous la direction de l’avocat Atangana Bikouna Claire, décide de ne pas rendre hommage à son défunt président, Tchakoute Patie Charles, au tribunal de première instance de Douala et à la Cour suprême de Yaoundé, comme prévu.

Avec BBC

Leave A Reply

Your email address will not be published.