Transition en Guinée : Le MJRV propose au CNRD la refondation de l’État

Le Mouvement Rouge Jaune Vert a tenu ce lundi, une conférence de presse à la maison des journalistes, situé à Kipé, dans la commune de Ratoma. Placée sous le Thème: « La transition en Guinée sous le signe de l’alternative : l’alternance contenue dans l’alternative », cette structure a mis l’occasion à profit pour apporter son soutien aux idéaux du président du Comité National du Rassemblement et du Développement, Colonel Mamady Doumbouya qui, dans sa déclaration de prise du pouvoir, a énuméré les maux dont souffre la population guinéenne.

Dans son allocution, le coordinateur National du mouvement, Pierre Goua Zoumanigui, a laissé entendre que : » Le Mouvement Rouge Jaune Vert, avec ces alliés de la BAC( alliance pour une alternative citoyenne), accordent son soutien pour donner un contenu à l’ensemble des déclarations du CNRD et à son président en vue d’une transition réussie », a-t-il dit.

Par ailleurs, il indique que : » Si notre pays s’engage dans une nouvelle transition, c’est parce que les transitions passées ont été tout simplement des échecs. Il est donc temps d’essayer une nouvelle médicine sur la base d’une véritable alternative pour la Guinée. Pour cela il faut d’abord refuser la précipitation, la pression et la focalisation de la nouvelle transition sur les seuls débats politiques ».

Pour finir, Pierre Goua Zoumanigui, ajoute que : » Les débats dans les jours, les mois et des années à venir doivent être orienter sur les questions fondamentales comme : les questions institutionnelles, celle-ci doivent permettre de mettre en place un cadre juridique et institutionnel solide capable d’assurer, d’unir de donner espoir et confiance aux guinéens. De préserver nos valeurs républicaines aussi et surtout ce cadre juridique et institutionnel devra permettre de mettre fin à la corruption, au détournement des deniers publics à la personnalisation de la vie publique à lutter efficacement contre l’impunité chronique dans notre pays. À ce niveau il faudra rétablir l’ordre constitutionnel en écrivant ensemble une constitution capable de résister aux individus ou groupe d’individus, leurs intérêts matériels et leurs soif au pouvoir et qui garantit les libertés fondamentales. L’effort de la transition doit se focaliser essentiellement sur les questions de refondation de l’État, de la justice, de l’administration et de notre modèle social et économique », a-t-il conclu.

Bintou Camara pour avenirguinee.net
628-62-09-34

Comments are closed.