[Tribune] Le pire ennemi de M. Cellou Dalein est son mental ! (Par Barry IV)

0 83

A moins d’un mois de la mascarade électorale et au risque de désenchanter de nombreux Guinéens qui vivent dans l’illusion d’une victoire de l’opposition, je me permets d’écrire pour tirer la sonnette d’alarme. Mais, en premier lieu, je tiens à rendre hommage à tous ceux qui sont tombés au combat pour l’instauration d’un véritable État de droit en Guinée.

A la lumière des précédentes élections, nous savons tous que pour Mr. Alpha Condé, élection signifie violence à l’égard des militants de l’opposition y compris l’usage des armes de guerre. Donc, le danger est réel. Cette élection risque de mener à des résultats contestés et des conflits violents. Malheureusement, dans un état d’esprit très désaxé pour ne pas dire complètement déséquilibré, M. Cellou Dalein, tient coûte que coûte à aller à cette mascarade.

On ne peut reprocher au militant lambda, sans expérience politique, de recommander aux dirigeants d’un parti de participer à une mascarade électorale. En revanche, pour Mr. Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG depuis des années, plusieurs fois ministre et ancien premier ministre dans une dictature militaire, et plusieurs fois candidats, il n’y a pas d’excuse.

Personne ne peut nier que Mr. Alpha Condé a toujours utilisé la corruption, la tricherie et la violence pour remporter les élections en Guinée. En allant à cette mascarade, M. Cellou Dalein nous expose inutilement au massacre, à l’échec, et à l’humiliation. A quoi bon de mener ses militants à l’abattoir comme du bétail ?  A mon sens, on doit au moins préserver la vie et l’intégrité physique des militants.

Le double scrutin du 22 mars 2020 a, une fois de plus, exposé à la face du monde la nature répressive et criminelle du régime de Alpha Condé. Malgré cela, Monsieur Cellou Dalein parle comme un villageois qui vit sur son petit nuage. Il raconte des histoires en disant que 2020 n’est pas 2010 et qu’il va battre le tyran Alpha Condé dans les urnes.

Quelle défaillance mentale ? M. Cellou Dalein ignore-t-il que pour qu’il y ait victoire dans les urnes, il faut qu’il y ait une véritable élection ? A-t-il déjà oublié le cimetière de Bambéto où reposent plus d’une centaine de jeunes qui ont été froidement abattus par les forces de répression de Mr. Alpha Condé ? Mr. Cellou Dalein est-il prêt à faire face à la violence d’Etat ? A mes yeux, on doit fonder notre jugement sur la logique plutôt que sur une fantaisie ou tout juste notre ardent désir de changement.

Pourquoi M. Cellou Dalein semble-t-il oublier si vite ? M. Cellou Dalein devait savoir mieux que tous Guinéens que le tyran Alpha Condé n’organise pas des élections pour les perdre. C’est la troisième fois consécutive qu’il est candidat à l’élection présidentielle en Guinée. En outre, il a participé à d’autres mascarades électorales pour les législatives et les élections locales ? Pourquoi ne réfléchit-il pas de façon rationnelle ? A-t-il été soudoyé pour aider à légitimer cette farce électorale ?

Jusqu’à preuve du contraire, M. Cellou Dalein fait partie du problème Guinéen, pas de la solution. Cette élection n’a pas pour but de choisir le futur président de la Guinée. Le but inavoué de cette maudite élection est de pérenniser le troisième mandat. Pour nous, cautionner, même de façon indirecte, le troisième mandat représente une trahison. Nous réclamons vivement un départ à la retraite de M. Cellou Dalein du champ politique Guinéen. Il y a eu trop de complaisance et de faux pas. Il y a eu trop de morts pour rien !

Mamadou Barry, Barry IV,

Président de la C4, une coalition qui regroupe des ressortissants des 4 régions naturelles de la Guinée.

Leave A Reply

Your email address will not be published.