Tribune: Une blessure dans l’âme ( par le journaliste Yacine Diallo)

0 75
Ah oui ! C’est évident. En Guinée, il fallait s’attendre à une autre grosse promesse une fois l’élection présidentielle pointe à l’horizon.
Le président Alpha CONDÉ nous annonce ce lundi 21 septembre 2020, la construction de 10. 000 logements sociaux pour la première phase du projet piloté par l’Agence guinéenne de financement du logement.
Le Professeur Alpha Condé Condé promet de doter chaque guinéen une maison. Je me demande si c’est aujourd’hui que l’État se rend compte de la situation difficile des pauvres citoyens guinéens.
Ce pays a beaucoup à faire. J’ai aujourd’hui surtout un cœur blessé. La Guinée, ma patrie, j’ai pitié de ma nation. Les citoyens sont pris pour des êtres insensibles et naïfs.
On profite de la nature du guinéen qui est celle de l’endurance et de la valeur morale. Malheureusement, cet homme a été envoûté et transformé en objet qu’on peut manipuler sans soucis.
Halte ! Assez d’imbécilités versées sur ma nation ! Les hommes passent mais les faits demeurent. Halte à la manipulation de mon peuple ! Halte à la trahison de mes frères et sœurs ! Les promesses sont de trop.
Coyah-Pamalape, frontière entre la Guinée et la Sierra Leone, après des années, quel bilan ? L’usine de Timbi-Madina ? Air Guinée ? L’eau potable ? Le Courant ? Je ne parlerai pas des promesses faites à l’endroit de la Haute Guinée ni à la Guinée forestière.
Mes écrits sont l’expression d’une déception totale du gouvernement guinéen, du Président de la République et des cadres qui sont prêts à bombarder la conscience des gens de l’illusion.
Mes écrits illustrent une petite partie de ce qui me ronge et me tue à petit feu. Mais je profite d’un remède quoiqu’incertain. Celui de l’espoir pour m’accrocher durement.
Je ne suis pas Martin Luther King. Mais J’ai fait un rêve » Un vent de gloire pour cette nation va souffler très bientôt et les coupables de cette misère des guinéens seront emportés par ce vent qui sera, pour eux, une tempête. Et le pays connaîtra une belle renaissance »
Yacine DIALLO, journaliste

Leave A Reply

Your email address will not be published.