Un élément des forces spéciales agresse un chinois responsable d’une entreprise

Son cas commence à inquiéter plus d’un. Michel Lamah, élément des forces spéciales de Guinée qui a participé à l’arrestation du président Alpha Condé, n’est visiblement pas normal. Après avoir semé la panique à Yimbaya, un quartier en haute banlieue de Conakry, il s’est rendu en Guinée forestière où il ne laisse finalement personne sur son passage. A Guéckédou, celui qu’on voyait aux côtés du président de la junte militaire, a agressé un chinois, responsable d’une entreprise chargée de la reconstruction de la route nationale N2.  Nous apprenons qu’il est retenu au camp d’infanterie de Guéckédou.

Focus avenirguinee.net

Comments are closed.