Visite du Col. Mamadi au cimetière de Bambéto : la lecture de Makanéra Kaké

Dans la soirée de ce lundi, le président du CNRD, le colonel Mamadi Doumbouya s’est recueilli, au cimetière de Bambéto, devant les tombes des nombreux jeunes tués lors des manifestations politiques contre la nouvelle constitution et le troisième mandat du président Alpha Condé. Une visite qui s’est déroulée devant des citoyens venus témoigner leurs soutiens à celui qui a évincé l’ex chef de l’Etat du pouvoir le 05 septembre dernier.

Devant de nombreux journalistes ce mardi, à la maison de la presse, Alhoussein Makanéra Kaké, président du FND, ancien député à l’assemblée nationale, a laissé entendre que « Cette visite, c’est tout un symbole, parce que beaucoup de guinéens reposent là-bas. C’est un symbole parce que ceux-là qui ont enterré les gens là-bas avaient accusé le colonel Mamadi que c’est lui, à travers ses forces spéciales, qui a massacré les gens là-bas. Donc, pour ces deux cas, je suis très heureux qu’il soit parti là-bas. Ceux qui ont dit que c’est lui qui a massacré les gens, disent qu’il est un héros. C’est pour dire que tout ce qu’ils disent n’est pas parole de l’évangile, c’est ce qui m’a plus. Ce qu’ils disent sur le président Alpha Condé peut être vrai ? ce qu’ils disent sur moi aussi peut être vrai ? », s’interroge le leader politique qui clame haut et fort qu’il suit sa conviction et non les humeurs des gens.

Et de poursuivre, il a invité le colonel Mamadi à s’investir pour faire la lumière sur toutes les tueries survenues du côté des civiles et celui des forces de l’ordre: « Ce que je demande au CNRD : puisse qu’ils disent que nous n’avons rien fait pour retrouver les gens qui ont massacré, tué et renversé les marmites ; lui, il est les forces de défense et de sécurité, il est aujourd’hui président, il est leur ami, il est leur héros, qu’ils nous permettent non seulement de savoir ceux qui ont tué ces manifestants-là, mais aussi ceux qui ont tué les militaires. Il faut condamner la violence sous toutes ses formes et d’où qu’elle vient. Qu’elle soit du fait des civils il faut condamner, du fait des militaires il faut condamner. Maintenant, on saura si Alpha Condé avait voulu ou pas. C’est pourquoi, je salue cette visite et je la félicite ».

Mohamed Cissé pour avenirguinee.net

Comments are closed.